image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie

 Tous mécènes!
"Retrouvons la Raison ! "

Après le succès de la restauration du St Jean Baptiste de F-X. Fabre, le musée Réattu en partenariat avec l’association des Amis du musée, « Avec le Rhône en vis-à-vis », a mené son deuxième appel au financement participatif autour de la restauration fondamentale d’oeuvres emblématiques de ses collections, un ensemble exceptionnel de peintures monumentales de Jacques Réattu exécutées pour le temple de la Raison de Marseille. 

JACQUES RÉATTU ET LE TEMPLE DE LA RAISON DE MARSEILLE

 Fin 1794, Jacques Réattu (1760-1833) obtient la commande du décor peint pour le Temple de la Raison de Marseille qui doit être installé dans l’église désaffectée de St Cannat. Il doit réaliser 8 peintures monumentales (plus de 6 m de long sur 2 m de haut) à l’imitation de bas reliefs illustrant les valeurs républicaines. Dès mai 1795 les oeuvres sont achevées, mais progressivement les travaux d’aménagement furent ralentis puis stoppés pour des raisons à la fois politiques et économiques et les toiles de Réattu ne furent jamais mises en place. Dès 1796, les 8 « grisailles » furent entreposées roulées au couvent des Bernardines de Marseille. En 1816, Jacques Réattu obtint de les récupérer, mais malheureusement deux avaient d’ores et déjà disparu. Cet ensemble, conservé au musée Réattu, accompagné de la totalité des dessins préparatoires constitue aujourd’hui l’unique témoignage en France d’un décor monumental de l’époque révolutionnaire.

Cinq des six grisailles ont été restaurées en 2016-2017 pour pouvoir figurer dans l’exposition consacrée à l’artiste arlésien en 2017. Le budget de l’opération s’élèvait à 216 000 € et la ville d’Arles a bénéficié du soutien de la Fondation BNP Paribas et du Département de l’Isère (Musée de la Révolution française - Domaine de Vizille). Le Ministère de la Culture (DRAC Paca) est intervenu par ailleurs également par le biais d’une subvention.
Le mécénat participatif a permis de réunir plus de 8 000 € et de finaliser ainsi l'opération.