Un musée à l'écoute

Déjà pionnier en 1965 par son intérêt pour la photographie, le Musée Réattu s'honore d’être à nouveau l’un des premiers musées de France à accueillir une forme originale de création qui repousse les frontières communément admises de l'art. L'enjeu ? Traiter les approches plasticiennes et radiophoniques du sonore sur un pied d'égalité avec la photographie, la peinture ou la sculpture.  Accueillir, au sein d'une nouvelle collection en gestation, et dans une programmation évolutive, les artistes qui ont accordé et accordent une suprématie au son comme véhicule du réel ou support de l'imaginaire. Permettre au public le plus large d’accoster à ces rivages étonnants où l’oreille se substitue à la fois à l’œil et au toucher pour approcher le monde.
Un Balcon d’écoute mis en place en mars 2007 sur la loggia du 1er étage constitue alors un premier dispositif permanent au sein du Musée dédié à l'écoute des œuvres. Un divan rouge équipé d'écouteurs invite au voyage sonore... La version hivernale se traduira par de simples fauteuils d'écoutes disposés dans la salle des Grisailles de Jacques Réattu. Enfin, une Chambre d'écoute, aménagée par Christian Lacroix, a été inaugurée en mai 2008.
Depuis 2007 des animations pour les enfants des écoles initient le jeune public à cette dimension nouvelle de la création. Des rencontres avec des artistes, des commissaires, des critiques, des historiens d'art sont proposées au public.  Déclinant dans le domaine du son ce qui est sa philosophie pour la sculpture et la photographie, le musée entreprend une politique de commande invitant sculpteurs sonores et artistes audio à créer des œuvres en résonance avec ses bâtiments exceptionnels, et avec le patrimoine et les sites de la ville.