image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie
image_galerie

20 octobre - 30 décembre 2012

Hommage à Albert Ayme (1920-2012)

Le musée rend hommage à Albert Ayme, disparu en juin dernier, en présentant les œuvres de la collection : le Relief soustractif de 1962 – qui approfondit ses recherches d’un "langage à structure transparente" –, Paradigme du bleu jaune rouge (1983) et par roulements l’intégralité de la Triple Suite en jaune à la gloire de Van Gogh (1981, 1985 et 1986).
Composée de 27 variations sur toile libre, cette œuvre est emblématique d’une recherche guidée par une approche musicale de la couleur. Inspirée par une lettre de Van Gogh écrite à Arles en 1889 dans laquelle il évoque "la haute note jaune", la Suite célèbre la couleur par le tressage des 3 primaires, qui se superposent sans se mélanger, à la manière d’un chant choral à trois voix. Elle a été acquise grâce à l’association des amis et partenaires du musée, qui a su réunir de nombreuses contributions et en a fait don au Réattu en 2007.

Donation Evelyn Ortlieb (1925-2008)

Suite au décès de l'artiste en 2008, ses descendants se sont adressés au musée pour effectuer une sélection dans son fonds d'atelier. Ce sont ainsi une trentaine d'œuvres qui sont entrées dans les collections. L'œuvre d'Evelyn Ortlieb questionne avant tout la notion de graphisme : par le biais d'un support insolite, propice à l'écriture et au dessin (ardoises, textiles industriels) ou encore, dans un travail d'expérimentation des propriétés des matériaux comme le caoutchouc. Elle met en avant le graphisme inhérent de tout objet en exacerbant sa structure, ses lignes de force et ses stigmates. Son travail laisse une place de choix au dessin comme approche plastique à part entière, qui plus est lorsqu'il est en lien étroit avec une pratique de la sculpture et de la peinture.

 Ces deux expositions dossiers illustrent  les liens privilégiés que les artistes ont toujours entretenus avec le musée Réattu.