les septs merveilles du monde

Une tenture exceptionnelle

La notion de « Sept » merveilles du monde a toujours été assez confuse et on trouve de nombreuses variations selon les auteurs. Par ailleurs, les tentures tissées entre la fin du 16ème et le 17ème siècle, ne représentent jamais l'ensemble des sept merveilles.
Ce thème connu une grande vogue dans les ateliers bruxellois à partir de la fin du 16ème siècle inspirés par les gravures d'après van Heemskerk de 1572 reprises en 1614 par De Vos.
Le programme en a été néanmoins largement enrichi pour répondre au caractère monumental et décoratif des tapisseries.

La tenture du Musée Réattu constitue un ensemble exceptionnel par le nombre de pièces et la qualité des tapisseries. Elle représente, Le Temple de Diane à Ephèse, Le Mausolée d'Halicarnasse, Les Jardins suspendus de Babylone (fragment), Le Colosse de Rhodes, Le Colisée.
Elles sont entrées dans les collections du musée avec le legs Elisabeth Grange, fille du peintre Jacques Réattu, en 1868. Il les avait acquises dès 1796, au moment de l'achat de la commanderie de Saliers. En effet, ces tapisseries appartenaient au mobilier de l'Ordre de Malte, propriétaire des bâtiments jusqu'à la Révolution. Elles auraient été auparavant en possession de Christine, reine de Suède (1632-1654).
Après des décennies d'exposition permanente, les tapisseries des Sept Merveilles du monde sont conservées en réserves et feront ultérieurement l'objet d'une exposition par roulement.

Le Colisée de Rome, série des Sept Merveilles du monde, Tapisserie des Flandres, XVIIème siècle

Musée Réattu - 10, rue du Grand Prieuré - 13200 Arles - France - Tél : 04 90 49 37 58 - Fax : 04 90 49 36 97 - Contact