La classe l'oeuvre

 

Pour la première année, le Service des publics du musée Réattu a participé à l'opération nationale La classe, l’œuvre!, mise en place en 2013 par les ministères de l’Éducation Nationale et de la Culture.
L'objectif de ce dispositif est de «permettre à des élèves de s'approprier un patrimoine de proximité en étudiant une œuvre d'un musée pour en concevoir une médiation présentée au public le soir de la Nuit des musées.»
Le service des publics a collaboré avec la classe de CE2 de Christian Schwab de l'école Franck-Benoît. Les 24 élèves, répartis en trois groupes, ont travaillé autour de trois œuvres emblématiques des collections: La mort d'Alcibiade de Jacques Réattu (1796), le Portrait de Lee Miller en arlésienne de Pablo Picasso (1937) et le Portrait présumé d'Aubin Vouet (1620) peint par Simon Vouet.
La restitution finale de ce travail a été définie d'emblée : une médiation orale enregistrée et diffusée face aux œuvres concernées et devant le public le soir de la nuit des musées.
Chaque groupe, par le biais de différentes méthodes et expérimentations comme le dessin, l'écriture, les recherches documentaires, a tissé sa propre relation à l’œuvre. Puis, un travail de construction du texte - tous les mots prononcés par les enfants sont les leurs - puis de diction a été entrepris avant que la classe ne prenne le micro en studio, à la radio 3DFM.
Comme toute médiation, mais plus encore sur des projets, c'est une aventure créée sur mesure pour la classe. Le soir de la Nuit des musées, de nombreux élèves ont conduit leurs parents, de salle en salle et jouant ainsi pleinement leur rôle de médiateur en herbe.

«Je me suis régalé. J'ai appris beaucoup de choses (…) et c'était très intéressant. J'ai aussi passé des moments très rigolos avec mes copains de classe et le soir de la Nuit des Musées mes parents étaient fiers de moi. Merci pour tout» Un élève de la classe de CE2.